Le Mouvement des ASTI

Les actions et mobilisations quotidiennes et locales des ASTI constituent la base de notre Mouvement. Les ASTI, autonomes et indépendantes, s’affilient de leur propre initiative à la fédération pour contribuer aux activités et à la réflexion à l’échelle nationale.

Tous les deux ans, lors d’un congrès fédéral, les militant·e·s des ASTI fixent les grandes orientations politiques et opérationnelles de notre Mouvement, votent les motions correspondantes et élisent les membres du bureau fédéral. Ces dernier·e·s mettent en œuvre les grandes orientations de notre Mouvement.

Pour élaborer et mettre en place les actions qui en découlent, nous organisons notre travail fédéral de manière horizontale. Les militant·e·s s’organisent en 5 commissions thématiques. Elles se réunissent quatre fois par an et mettent en œuvre des veilles d’informations et des projets nationaux tout au long de l’année.

La Commission Femmes est un espace non mixte qui se pose comme objectif principal de confronter les expériences et les réflexions, notamment concernant l’impact des politiques migratoires et des discriminations intersectionnelles. Elle est un espace permettant de réfléchir à l’accueil des femmes et à favoriser leur autonomie ainsi qu’un lieu où nous échangeons nos compétences, et nous nous organisons pour mener des actions de sensibilisation.

La Commission Nord/Suds propose une vision des rapports interétatiques et s’intéresse à la manière dont la politique occidentale d’immigration s’inscrit dans la continuité d’une domination sur les pays des Suds. Elle est un espace de mutualisation, de réflexions et de mise en œuvre de projets sur une série de thématiques qui préoccupent ses membres : le colonialisme actuel sous toutes ses formes, la situation dans les territoires d’Outre-mer, les migrations internationales.

La Commission Jeunesse est un espace national d’expression, de mutualisation des expériences et de construction de projets et dynamiques collectives. Elle réunit régulièrement de jeunes étranger-e-s, bénévoles au sein des ASTI ou accompagné·e·s par celles-ci (accompagnement à la scolarité, actions jeunesse, accès aux droits, formation linguistique, recherche d’emploi etc.). Cette Commission s’inscrit dans le cadre de l’éducation populaire et vise à favoriser l’autonomie et la parole des jeunes étranger·e·s.

La Commission Accès aux droits est le lieu où les militan·te·s échangent, se forment et s’outillent pour combattre les dénis de droits, les refus illégaux des préfectures et autres discriminations institutionnelles. Le travail de cette commission est basé sur les constats effectués dans le cadre des permanences juridiques et administratives.

La Commission Linguistique réunit les militant·e·s impliqué·e·s dans les ateliers de français. Il s’agit d’une des actions historiques de notre mouvement de solidarité. Il nous tient à cœur de réfléchir à la posture du formateur ou de la formatrice, à nos méthodes, la pertinence des outils que nous utilisons par rapport aux attentes des personnes fréquentant nos ateliers.

Par ailleurs, d’autres espaces nationaux sont régulièrement crées en fonction des besoins et des projets transversaux du Mouvement, par exemple : la communication, le modèle socio-économique, l’organisation de « formations politiques », l’animation de notre Mouvement, l’enfermement des personnes étrangères, l’abrogation du CESEDA, etc.

Pour en savoir plus et nous rejoindre, contactez-nous.