Agir collectivement

Pour alimenter nos réflexions et faire front collectivement sur les sujets qui nous tiennent à cœur, notre Mouvement fait partie de différents collectifs dont voici une liste non exhaustive :

ADFEM

Le réseau inter associatif Action et droits des femmes exilées et migrantes est engagé dans la lutte contre les violences faites aux femmes étrangères et agit pour le droit au séjour et le droit d’asile depuis de nombreuses années.

CFDA

La coordination française du droit d’asile constitue un lieu d’échanges pointus sur les actualités en matière d’asile. Au-delà de l’information, les associations membres s’y organisent ensemble afin de mener les actions les plus fortes possibles.

Délinquants Solidaires

Pour en finir avec le délit de solidarité et la criminalisation des personnes solidaires, qu’elles soient françaises ou étrangères.

DPPDM
Depuis 2008, le réseau Des Ponts Pas Des Murs rassemble une vingtaine d’associations de défense des droits humains, d’associations de solidarité internationale, d’associations de migrant·e·s et de soutien aux exilé·e·s, ainsi que d’organisations syndicales, autour de l’analyse des enjeux migratoires du point de vue de la solidarité internationale.

EGM
Les États Généraux des Migrations sont un processus dans lequel sont impliqués des centaines de collectifs et d’associations locales ou nationales présentes sur le terrain aux côtés des personnes étrangères. Partout en France, ces acteurs se concertent et organisent des événements publics pour dénoncer la politique actuelle et être force de proposition afin d’obtenir un changement radical de la politique migratoire. La FASTI fait partie du groupe de facilitation.

Migreurop

Migreurop est un réseau européen et africain de militant·e·s et chercheur·euse·s dont l’objectif est de faire connaître et de lutter contre la généralisation de l’enfermement des personnes étrangères et la multiplication des camps, dispositif au cœur de la politique d’externalisation de l’Union européenne.

Ce réseau décompose son travail en différents groupes de travail dont nous faisons partie : Criminalisation, Liberté de circulation, Genre. Nous sommes également membre du Conseil.

Mom

Pour les droits des personnes migrantes particulièrement bafoués en Outre-mer et dénoncer la politique coloniale, il s’agit d’un réseau d’associations nationales domiciliées dans l’hexagone et de nombreux partenaires en Outre-mer.

OEE

Le principe fondateur de l’Observatoire de l’Enfermement des Etranger·e·s est la dénonciation de la banalisation de l’enfermement administratif et de la pénalisation du séjour irrégulier comme mode de gestion des personnes étrangères.

Nos partenaires privés :